Soumettre un projet BD - comment procéder...



Pour commencer, nous sommes une jeune société d'édition indépendante donc inutile de vous dire que les contraintes financières et techniques nous connaissons. C'est pourquoi nous n'avons pas encore le rythme de croisière d'un gros éditeur. Mais cela ne nous empêche pas de regarder avec intérêt les projets qui nous sont proposés, nous sommes ouverts à toute nouvelle idée originale et à tout contact.

Lorsque nous recevons un projet, le délai de réponse est d'environ un mois au maximum, le temps pour nous de bien l'étudier en termes de viabilité, de qualité artistique, de potentiel scénaristique, etc... IL NE VOUS SERA PAS RENVOYÉ. C'est pourquoi nous vous demandons d'indiquer très clairement une adresse mail où nous pourrons vous signaler notre réponse qui est souvent adaptée à chaque candidature - il n'y a pas de réponse ou de lettre type (sauf chez les "gros" éditeurs). Mais nous ne pouvons nous permettre, faute de temps, de développer toutes nos réponses de manière détaillée qu'elles soient positives ou négatives, merci donc par avance de votre compréhension. Sans cette adresse mail, vous n'aurez aucune chance d'avoir de nos nouvelles. Nous insistons, ENVOYEZ-NOUS DES COPIES, PAS DES ORIGINAUX.


Pour être passé par là comme de nombreux auteurs et avoir rencontré beaucoup d'éditeurs différents, nous connaissons les difficultés et doutes que tout auteur amateur peut rencontrer dans ses démarches de recherche d'éditeur. Nous avons donc souhaité vous proposer cette petite rubrique afin d'aider tout un chacun qui passerait par là à présenter au mieux son projet. Car tout processus de création mérite d'être encouragé et soutenu même si parfois il ne va pas jusqu'au bout, cela permet avant tout d'avancer et de toujours s'améliorer...





Conseils de présentation d'un dossier auprès d'AElementComics ou de n'importe quel autre éditeur :

-
C'est le premier impératif / Votre dossier doit être facile à lire ! De préférence, dactylographiez vos textes, et n'omettez pas de "lettrer" vos planches. LA règle d'or : Facilitez-nous la tâche pour augmenter vos chances.

- Une note d'intention /
Un texte d'une page maximum qui donne l'essentiel - sujet de votre histoire, structure du projet (nombre de tomes, épisodes "bouclés" ou "à suivre", etc.), parti-pris créatif. Faites valoir vos éventuels atouts, par exemple si le thème de votre album peut séduire un public particulier.

-
Rédigez un synopsis de 2 pages maximum, qui résume clairement et simplement la trame de votre récit. Si votre projet est une série, complétez-le avec de brefs descriptifs des volumes suivants. Si vous êtes scénariste et que vous n'avez aucun dessinateur pour illustrer votre travail, lisez la partie suivante.

-
Mettre en relation un scénariste potentiel avec un dessinateur n'est jamais facile. Néanmoins, et sans rien vous promettre, voici ce que nous préconisons habituellement. Envoyer de courts synopsis - sur 2 pages maximum pour un premier tome et la suite de manière plus ramassée - résumant les intentions principales de vos scénarios ainsi qu'une courte description des principaux personnages. Cinq pages de l'histoire sous forme de découpages dialogués sont également les bienvenues pour pouvoir juger de la qualité du rythme du récit et des dialogues.

-
Planches BD / Envoyez des copies d'au moins trois planches finalisées (c'est-à-dire encrées et lettrées). Sachez que l'éditeur peut apprécier votre travail en noir et blanc, et se charger de trouver un coloriste. Si vos planches sont en couleur "directe" (couleur déposée directement sur la planche originale, comme chez Yoann, Civiello ou Bilal), veillez à la qualité des copies couleurs.

- Compléments /
Si votre projet le justifie par son ampleur ou sa complexité, ajoutez quelques compléments d'information : toile de fond de l'univers où se situe l'action (contexte géopolitique en S-F, par exemple), biographies des personnages (avec illustrations), images d'ambiance… en restant simple et efficace, bien sûr.
-
Contactez autant d'éditeurs que vous le souhaitez, mais privilégiez ceux dont le catalogue correspond le mieux au style de votre projet. C'est là que vous serez sans doute le mieux accueilli… et votre album le mieux vendu. Cerise sur le gâteau, vous y côtoierez des auteurs dont vous aimez le travail !

- Envoi /
N'hésitez pas à faire simple : un dossier dans une enveloppe normalement affranchie, et c'est parti ! Si vous ne connaissez pas le nom de l'éditeur responsable, indiquez simplement "Service éditorial" : votre projet tombera dans les bonnes mains. Si vous êtes assez habiles, vous pouvez même vous débrouiller pour réaliser un envoi par internet par le biais d'un serveur.

-
Attendre sereinement / le délai peut varier de 24 heures (ce qui est très bon signe) à plusieurs mois (mauvais signe). La réponse vous parviendra par téléphone (bon signe) ou par écrit (mauvais signe). Même en cas de vif intérêt, l'éditeur voudra vous rencontrer avant de s'engager.
-
Certes, vous faites confiance aux éditeurs, mais bon, sait-on jamais, des plagiaires il y en a partout… Vous êtes un vilain parano ! Cela dit, une petite précaution juridique ne coûte rien (ou presque) : 46 euros environ pour un dépôt à la SACD. Vous pouvez aussi passer par Copyrightfrance.com (moins cher).

- Réponse négative /
Ne baissez pas les bras ! Les auteurs qui signent un contrat sur la présentation de leur tout premier dossier ne sont pas légion. Persévérez dans votre travail, demandez conseil à des pros pour… progresser. Et réessayez.

-
Réponse positive / Attendez un peu avant de déboucher le champagne : un rendez-vous vous sera proposé avant tout engagement définitif. Préparez-vous à cette rencontre en réfléchissant aux points clés du projet, auxquels vous tenez particulièrement.

- Contrat d'édition /
Le voici enfin, ce contrat tant espéré ! Avant de le signer, lisez-le intégralement. Prenez votre temps. Posez toutes les questions qui vous passent par la tête… Tant qu'un contrat n'est pas signé, tout peut se discuter... Si vous le souhaitez, prenez le contrat, lisez-le chez vous à tête reposée, entourez-vous de conseils… Un contrat, c'est un engagement (presque) aussi important qu'un mariage.

Bon boulot à toutes et à tous et peut-être à bientôt...